Le bredouillement

Le bredouillement est complexe et constitue probablement l’un des troubles de la parole les plus méconnus. Il affecte la capacité d’une personne à parler de manière claire et concise. Les personnes qui bredouillent peuvent avoir des difficultés avec divers aspects de leur discours, notamment le rythme, l’articulation et la formation du langage, ce qui rend difficile pour les auditeurs de comprendre tout ce qu’ils disent. Les personnes qui bredouillent peuvent parfois présenter des symptômes de TDAH, de difficultés d’apprentissage ou de troubles du langage et de l’articulation, ce qui n’est pas le cas pour les personnes qui bégaient.

En plus des déficits d’attention, les personnes qui bredouillent font des pauses excessives dans le flux normal de la parole et ont un débit anormalement rapide ou irrégulier. Etant donné que le bégaiement et le bredouillement sont des troubles de la fluidité étroitement liés, le public et les professionnels ont tendance à confondre les deux et à diagnostiquer à tort le bredouillement comme un bégaiement. Une personne qui bredouille peut également bégayer, mais ce n’est pas toujours le cas.

Le bredouillement se caractérise par une planification désorganisée de la parole, alors que ceux qui bégaient savent normalement exactement ce qu’ils veulent dire mais en sont temporairement incapables. Une autre différence essentielle est que les personnes qui bégaient présentent normalement des répétitions, des prolongations ou des blocages, tandis que celles qui bredouillent ont tendance à utiliser des interjections qui fonctionnent comme des mots de remplissage tels que « hum » ou « euh », elles présentent également des répétitions de phrases et des révisions dans leur discours. De plus, la plupart des personnes qui bredouillent ne présentent pas de comportement secondaire comme des luttes physiques lorsqu’elles parlent.

Pour identifier le bredouillement, écoutez le discours non bégayé d’une personne et identifiez les symptômes tels que la vitesse d’élocution rapide, l’omission de syllabes ou de mots, le fait de laisser des mots inachevés (par exemple, « trava » au lieu de « travailler »), la répétition de mots et de phrases et les pauses inhabituelles.

Les symptômes de bredouillement apparaissent normalement pendant les années préscolaires et peuvent persister à l’âge adulte. Le traitement nécessite une thérapie très individualisée. Bien que le traitement à l’âge adulte ne garantisse pas une guérison complète, les personnes qui bredouillent devraient consulter un orthophoniste dès que possible afin de travailler sur leur fluidité de communication.

Contrairement au bégaiement, une personne qui bredouille ne se rend souvent pas compte qu’elle a un trouble de l’élocution jusqu’à ce que quelqu’un le lui signale. Par conséquent, le traitement du trouble de la parole peut être retardé en raison d’un manque de conscience de soi.

Tout comme le bégaiement, les causes du bredouillement sont encore inconnues.

Contactez-nous

Vous avez des questions ou des commentaires à propos de Stuttering Society?

Contactez-nous

Copyright © 2020 | Tous les droits sont réservés | Stuttering Society.

New Report

Close