Ne vous excusez pas d’être vous-même

Vous demandez-vous ce qui serait différent si vous ne bégayiez pas ? Comment seriez-vous perçu par les autres ? Ces questions cesseront de vous tourmenter une fois que vous aurez réalisé que vous pouvez être ce que vous voulez être, quelle que soit votre compétence d’orateur. Vous n’avez besoin de l’approbation de personne pour être vous-même.

Il n’y a pas si longtemps, j’ai entendu Anna Wintour, rédactrice en chef du magazine Vogue, dire : « Ne vous excusez pas d’être vous-même.» Cette phrase avait tellement de sens pour moi et résumait totalement mon point de vue personnel sur la façon dont nous devrions gérer le bégaiement.

Je comprends qu’une telle approche nécessite de la détermination et un bon niveau d’estime de soi, et certains d’entre nous n’en sont pas encore là, cependant, tout commence en nous, dans notre volonté de travailler sur ce qui cause notre manque de confiance en soi et de décider quel chemin nous voulons emprunter.

Au fil des années, je me suis habituée à être frustrée par ma façon de parler, mais ceci ne m’a pas particulièrement réconfortée. Parfois, je m’apitoyais sur mon sort, ce qui ne faisait qu’empirer les choses. Le cercle vicieux de l’autodépréciation peut transformer le bégaiement en un monstre invisible et invincible que nous créons et entretenons quotidiennement tout en le laissant contrôler nos vies.

Le besoin constant d’approbation et de validation peut nous empêcher d’être nous-mêmes, cela affecte notre confiance en soi et peut nous miner lorsque nous ne communiquons pas avec aisance. En fait, cela peut avoir un impact négatif sur notre flux de parole, en particulier lorsque nous nous efforçons d’être acceptés ou appréciés par les autres.

Je suis tombée dans ce piège pendant plusieurs années jusqu’à ce que je décide de prendre possession de qui je suis et de combattre cette voix intérieure qui me persuadait avec persistance de croire que je ne pouvais pas être plus qu’une personne qui bégaye. Pourquoi le bégaiement devrait-il primer sur mes compétences et mes talents ? La maîtrise de la parole ne devrait jamais définir qui nous sommes, qui nous pouvons être ou ce que nous pouvons accomplir.

M’accepter telle que je suis ne signifie pas que le bégaiement disparaisse miraculeusement ou cesse de me déranger complètement, mais cela signifie que je décide consciemment dans quelle mesure je vais lui permettre d’affecter mes décisions de vie et mes activités quotidiennes. Prendre les devants demande des efforts quotidiens, mais c’est un chemin enrichissant qui m’a aidée à me libérer de ma propre stigmatisation et qui m’a permis de gagner en estime de moi-même pour me réaliser pleinement

Pourquoi attendons-nous que les autres prêtent attention à ce que nous disons plutôt qu’à la façon dont nous communiquons, alors que nous sommes souvent les premiers à critiquer et à juger de notre propre capacité à parler ? Apprenez à vous valoriser, à vous aimer et à vous respecter, et les autres suivront votre exemple. Je crois que c’est l’une des leçons les plus puissantes que la vie nous apprend et qui nous change de l’intérieur, façonnant notre perspective, nous donnant de nouveaux objectifs, nous amenant à l’acceptation de soi, en changeant notre approche du bégaiement et qui a un impact sur notre monde extérieur pour le mieux.

Nous n’avons pas besoin de parler avec facilité pour prendre conscience de notre valeur, et nous ne devons pas non plus nous excuser pour notre manque de fluidité lorsque nous faisons de notre mieux pour communiquer malgré nos difficultés à parler. Nous devrions être les premiers à nous respecter et à respecter nos efforts quotidiens pour rester sains d’esprit et positifs, malgré le chaos et les sentiments négatifs que le bégaiement peut nous apporter. Je voudrais ici rappeler les mots d’Anna Wintour pour le souligner à nouveau : Ne vous excusez pas d’être vous-même !

Si vous avez un manque de confiance en vous et que vous ne savez pas par où commencer, parlez peut-être à un membre de votre famille proche, à un ami qui vous soutient ou à un thérapeute professionnel qui peut vous aider dans votre quête pour trouver votre propre chemin- vous découvrirez bientôt l’être humain étonnant et talentueux que vous avez toujours été. Résoudre des événements de la vie émotionnelle, fermer certains chapitres et découvrir qui vous êtes peut vous aider à gagner en confiance et à améliorer votre fluidité, ou du moins vous aider à gérer le bégaiement de manière plus légère.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Contactez-nous

Vous avez des questions ou des commentaires à propos de Stuttering Society?

Contactez-nous

Copyright © 2020 | Tous les droits sont réservés | Stuttering Society.

New Report

Close