Bégayer dans une langue étrangère

Auteure du texte: Raiani Sibien

En 2006, ma famille a déménagé du Brésil en Italie. À l’époque, je ne parlais que le portugais brésilien, mais il ne me fallut pas longtemps avant que je ne parle couramment l’italien. La maîtrise de la nouvelle langue ne signifiait pas la maîtrise du discours! Bien au contraire, pour une raison inexplicable, j’ai réalisé que mon bégaiement empirait souvent lorsque je parlais en italien. Je ne sais pas si c’est la structure de la langue ou sa phonétique qui influencent le niveau de fluidité de mon discours. Tout ce que je sais, c’est que j’ai plus de mal à produire les mots en italien.

Certains profiteraient du langage non verbal propre à la culture italienne pour communiquer et interagir avec les autres, mais nous ne pouvons pas échapper longtemps à la communication verbale. Mes journées en Italie ont été pleines de hauts et de bas en termes de maîtrise de la parole, mais de nouveaux défis m’attendaient au tournant.

En 2010, j’ai déménagé au Royaume-Uni pour étudier. J’avais des connaissances de base en anglais mais j’étais loin d’être bilingue. Après quelques mois de vie à Londres pour étudier, ma confiance en mes compétences linguistiques ont augmenté et je me sentais à l’aise pour parler anglais. Dans le cas présent, me sentir à l’aise incluait ma capacité à comprendre et à m’exprimer dans la nouvelle langue et donc à augmenter la fluidité de mon discours.

Il est intéressant de noter que la gravité de mon bégaiement semble changer en fonction de la langue que je parle. Par exemple, je suis moins susceptible de bloquer en anglais qu’en italien, tandis qu’en portugais, ma maîtrise varie en fonction de mon état émotionnel et de mon estime de moi. Pour une raison quelconque, depuis le début, je me suis toujours sentie à l’aise en parlant anglais. À mon avis, parler italien exigeait beaucoup plus d’efforts pour prononcer correctement les voyelles et consonnes sonores ouvertes telles que le « R», qui ne viennent pas naturellement à un locuteur brésilien. La réalité est que je ne sais pas pourquoi je parle plus couramment une langue qu’une autre. Néanmoins, cela me fascine que des changements de fluidité puissent se produire lorsque je parle une langue étrangère.

Certaines personnes pensent que nous changeons de personnalité en parlant une langue étrangère. Cela pourrait aider à expliquer pourquoi les personnes qui bégaient ont tendance à parler plus couramment une langue spécifique. Peut-être qu’en parlant une autre langue, nous usurpons inconsciemment un personnage qui n’est pas tout à fait nous-mêmes, comme un acteur dans un film se faisant passer pour quelqu’un d’autre. Je me souviens d’avoir vu une interview de Bruce Willis à propos de son bégaiement, dans laquelle il expliquait comment il avait appris à mieux contrôler ses troubles de la parole tout en jouant un personnage sur scène. Cela est resté dans mon esprit pendant de nombreuses années et m’a fait réfléchir sur la relation entre le bégaiement et l’estime de soi. Je pense que se faire passer pour un personnage pourrait augmenter la fluidité dans certains cas, mais le bégaiement est géré et ressenti de différentes manières. Il est donc difficile de prédire quel impact cela aurait sur la fluidité de la parole. De plus, je suppose que la plupart des gens qui bégaient ne veulent pas d’un palliatif mais d’une vraie solution à leur trouble de la parole qui les aide à être pleinement eux-mêmes.

Il est également intéressant de noter que selon la gravité du bégaiement, il peut passer pour une difficulté à parler une langue étrangère. C’est quelque chose qui m’arrive tout le temps et je ne peux pas nier que je l’ai utilisé en ma faveur. Savoir que certaines personnes peuvent confondre le bégaiement et un manque de maîtrise de la langue m’a souvent aidé à détourner mon attention de ma façon de parler, à diminuer mon auto-exigence de fluidité et à réduire complètement le bégaiement.

Je ne suis pas sûre de l’impact des langues étrangères sur le bégaiement, mais le fait est que je vois une différence dans mon discours lorsque je parle d’autres langues.

Vous bégayez et vous avez des expériences similaires? Partagez-les avec nous :).


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Contactez-nous

Vous avez des questions ou des commentaires à propos de Stuttering Society?

Contactez-nous

Copyright © 2020 | Tous les droits sont réservés | Stuttering Society.

New Report

Close