Qu’est-ce que le bégaiement?

Le bégaiement, également appelé disfluence, est un trouble involontaire qui provoque des interruptions dans le discours d’une personne. Il peut se caractériser par des répétitions (d-d-donne/v-v-voici), un allongement de sons (mmmusique), et des hésitations ou des pauses anormales avant un mot, appeléesblocages (—— sacs/j’—— j’aime les sacs).

Un blocage est probablement moins facile à identifier pour les auditeurs qu’un bégaiement, car ceux qui ont ce type de trouble de la parole peuvent plus facilement créer des stratégies pour dissimuler leur disfluence. Il peut s’agir de remplir les silences avec d’autres mots pour gagner du temps jusqu’à ce qu’ils soient capables de dire le mot qu’ils veulent, ou simplement de remplacer le mot par un autre qui a une signification similaire. Souvent, les personnes souffrant d’un blocage de la parole utiliseront des sons tels que « hmmm » ou « euhhh » entre les mots pour combler le vide.

Le bégaiement est hors du contrôle d’une personne et sa fréquence peut varier d’un mot à l’autre, avec des périodes aléatoires de fluidité. Une même personne peut sembler parfaitement fluide à une occasion mais bégayer à une autre selon les circonstances ou l’environnement.

En plus de perturber la parole, le bégaiement grave peut entraîner des symptômes physiques tels que des clignements d’yeux, le fait de détourner le regard, des tremblements de jambes, des grimaces et la contraction des muscles du visage lorsque le bègue a du mal à produire un mot.

Il est également important de souligner que la disfluence n’est pas une maladie, une affection ou un handicap mental. Elle ne reflète pas non plus la capacité intellectuelle d’une personne. En fait, de nombreuses personnes qui bégaient ont connu une grande réussite professionnelle. Parmi les personnes les plus célèbres qui ont bégayé dans leur petite enfance ou qui bégaient encore à l’âge adulte, on peut citer les hommes politiques Winston Churchill et l’actuel président des États-Unis Joe Biden, les actrices Emily Blunt, Marilyn Monroe et Nicole Kidman, ainsi que Bruce Willis, Samuel L. Jackson et Ed Sheeran, le naturaliste Charles Darwin, le dessinateur Jim Davis, le journaliste Byron Pitts, l’homme d’affaires Malcolm Fraser et le sportif Tiger Woods. Le plus célèbre de tous était peut-être le roi George VI de Grande-Bretagne. Le film The King’s Speech, qui a remporté un Oscar, raconte l’histoire de son combat contre un défaut d’élocution.

Personne ne connaît vraiment les causes précises de ce trouble complexe. Cependant, les chercheurs pensent que le bégaiement est une maladie neurologique avec une prédisposition génétique, car le bégaiement est souvent héréditaire. La dynamique familiale peut également jouer un rôle dans le développement d’un bégaiement.

Parce qu’on en connaît si peu sur ses causes, il n’existe pas de traitement spécifique pour le bégaiement ni de médicament pour le traiter. Le soutien de la famille et l’orthophonie restent les principales options de traitement pour les enfants et les adultes qui bégaient.

Qui est concerné

Le bégaiement touche plus de 70 millions de personnes dans le monde – soit environ 1 % de la population mondiale – de toutes les classes sociales, cultures et groupes ethniques.

Normalement, les premiers signes de bégaiement apparaissent entre l’âge deux et cinq ans et tendent à disparaître d’eux-mêmes vers la fin de l’enfance. Les trois quarts des enfants qui bégaient se rétablissent naturellement; cependant, ceux pour qui ce n’est pas le cas peuvent souffrir d’un trouble de la parole tout au long de leur vie. Une intervention précoce peut contribuer à empêcher un bégaiement de se poursuivre à l’âge adulte.

Le bégaiement touche environ quatre fois plus d’hommes que de femmes, un écart entre les sexes qui n’est pas entièrement compris. Les femmes ont également plus de chances que les hommes de sortir spontanément du bégaiement.


Le Bredouillement VS Bégaiement

Qu’est-ce que le bredouillement?

Le bredouillement est complexe et constitue probablement l’un des troubles de la parole les plus méconnus. Il affecte la capacité d’une personne à parler de manière claire et concise. Les personnes qui bredouillent peuvent avoir des difficultés avec divers aspects de leur discours, notamment le rythme, l’articulation et la formation du langage, ce qui rend difficile pour les auditeurs de comprendre tout ce qu’ils disent. Les personnes qui bredouillent peuvent parfois présenter des symptômes de TDAH, de difficultés d’apprentissage ou de troubles du langage et de l’articulation, ce qui n’est pas le cas pour les personnes qui bégaient.

En plus des déficits d’attention, les personnes qui bredouillent font des pauses excessives dans le flux normal de la parole et ont un débit anormalement rapide ou irrégulier. Etant donné que le bégaiement et le bredouillement sont des troubles de la fluidité étroitement liés, le public et les professionnels ont tendance à confondre les deux et à diagnostiquer à tort le bredouillement comme un bégaiement. Une personne qui bredouille peut également bégayer, mais ce n’est pas toujours le cas.

Le bredouillement se caractérise par une planification désorganisée de la parole, alors que ceux qui bégaient savent normalement exactement ce qu’ils veulent dire mais en sont temporairement incapables. Une autre différence essentielle est que les personnes qui bégaient présentent normalement des répétitions, des prolongations ou des blocages, tandis que celles qui bredouillent ont tendance à utiliser des interjections qui fonctionnent comme des mots de remplissage tels que « hum » ou « euh », elles présentent également des répétitions de phrases et des révisions dans leur discours. De plus, la plupart des personnes qui bredouillent ne présentent pas de comportement secondaire comme des luttes physiques lorsqu’elles parlent.

Pour identifier le bredouillement, écoutez le discours non bégayé d’une personne et identifiez les symptômes tels que la vitesse d’élocution rapide, l’omission de syllabes ou de mots, le fait de laisser des mots inachevés (par exemple, « trava » au lieu de « travailler »), la répétition de mots et de phrases et les pauses inhabituelles.

Les symptômes de bredouillement apparaissent normalement pendant les années préscolaires et peuvent persister à l’âge adulte. Le traitement nécessite une thérapie très individualisée. Bien que le traitement à l’âge adulte ne garantisse pas une guérison complète, les personnes qui bredouillent devraient consulter un orthophoniste dès que possible afin de travailler sur leur fluidité de communication.

Contrairement au bégaiement, une personne qui bredouille ne se rend souvent pas compte qu’elle a un trouble de l’élocution jusqu’à ce que quelqu’un le lui signale. Par conséquent, le traitement du trouble de la parole peut être retardé en raison d’un manque de conscience de soi.

Tout comme le bégaiement, les causes du bredouillement sont encore inconnues.

Contactez-nous

Vous avez des questions ou des commentaires à propos de Stuttering Society?

Contactez-nous

Copyright © 2020 | Tous les droits sont réservés | Stuttering Society.

New Report

Close