Pour les parents

Comment identifier un trouble de la parole?

Pendant la période de développement verbal normal, il peut être difficile d’identifier un véritable trouble de langage. Les parents doivent être attentifs si, à l’âge de cinq ans, leur enfant continue de bégayer, présentant des pauses excessives dans son discours ou des répétitions fréquentes de sons ou de syllabes.

Le bégaiement s’accompagne souvent de secousses faciales ou de mouvements du corps. Il est donc utile de voir si votre enfant présente des signes physiques de lutte lorsqu’il essaie de parler.

Si l’expression orale de votre enfant vous inquiète, consultez votre médecin et consultez un orthophoniste agréé. Il pourra alors évaluer correctement et déterminer la gravité du bégaiement de votre enfant et le meilleur traitement à lui administrer. L’intervention précoce de l’orthophoniste donne les meilleurs résultats. Pourquoi ne pas vous joindre à nous et parler à d’autres parents qui se trouvent dans une situation similaire?

Comment se comporter?

La façon dont vous abordez le bégaiement peut grandement influencer la façon dont votre enfant le ressent. En plus de trouver un bon orthophoniste, il est important que les parents adaptent leur façon de communiquer pour mieux répondre aux besoins de leur enfant.

Se mettre en colère ou faire pression sur votre enfant lorsqu’il a du mal à s’exprimer peut provoquer de la détresse et aggraver sa disfluence. Le simple fait de dire à votre enfant de « ralentir » ou de « parler clairement » est contre-productif. Soyez aussi patient que possible, parlez calmement et lentement, écoutez ce que votre enfant a à dire, pas la façon dont il le dit. Laissez votre enfant finir ses phrases et montrez-lui votre soutien si nécessaire. Évitez de faire des expressions faciales d’agacement, de contrariété ou de frustration du fait de son bégaiement.

Des choses simples comme passer un appel téléphonique peuvent être très stressantes pour une personne qui bégaie, alors évitez de forcer votre enfant à se mettre dans des situations qui le mettent mal à l’aise. Il est important de ne pas discuter du bégaiement de votre enfant avec d’autres personnes en leur présence. Cela ne ferait que l’embarrasser et affecter son estime de soi.

Si votre enfant est frustré ou triste à cause du bégaiement, essayez de le rassurer – avec des mots ou juste une étreinte – en lui disant que ce n’est pas grave et qu’il a le droit d’avoir parfois du mal à parler. En fin de compte, chacun est confronté à une sorte de défi que nous ne connaissons pas.

Les meilleurs résultats sont obtenus lorsque le bégaiement est traité dès la petite enfance. Une intervention précoce est fortement recommandée, mais la guérison n’est pas garantie. Malgré le traitement orthophonique, le bégaiement peut persister à l’adolescence et à l’âge adulte.

Être le parent d’un enfant bègue peut être difficile, mais avec de la gentillesse et de la patience, vous pouvez faire une énorme différence dans la vie et le développement de votre enfant.

Contactez-nous

Vous avez des questions ou des commentaires à propos de Stuttering Society?

Contactez-nous

Copyright © 2020 | Tous les droits sont réservés | Stuttering Society.

New Report

Close